Venez jouer le rôle d'un médecin, d'un infirmier, d'un ambulancier ou encore même d'un patient ou un membres de leurs familles dans ce grand hôpital de Belgique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sybille Héléna Dion

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 31
Localisation : Dans ma chambre d'hôpital ou a la maison avec mes mamans lors de mes congé temporaire

MessageSujet: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   Jeu 14 Fév - 0:59

Sybille dormait encore quand Émilie se leva. Elle regarda sa copine dormir un moment puis elle sortie en fermant la porte . Sybille qui avait froid voulut se coller contre Émilie , elle dormait si bien dans ses bras , mais c'est la qu'elle se rendu compte que sa petite amie n'était pas la. Elle prit le temps de se réveiller avant de se lever . Puis elle prit sa robe de chambre pour se réchauffé et elle alla a la salle de bain , puis alla au salon.

Elle rejoind sa copine au salon. Elle avait envie de se coller se matin elle voulait être dans les bras d'Émilie. Elle ne voulait rien faire d'autre enfaite peut-être aller a la plage avec sa petite amie. Elle regarda Émilie et elle lui dit en se collant contre elle.

« Mon amour , sa te dirais d'aller a la plage aujourd'hui ? Pour se balader.»

Dit-elle a sa petite amie en se collant sur elle. Depuis sa sortie de l'hôpital , car les médecins lui donnait ses traitement a la maison maintenant et elle était a la maison pour aussi attendre sa greffe de foie. Elle avait tellement hâte d'avoir cette greffe . Elle regarda la jeune femme et elle lui dit..

« Mon coeur , sa me fait peur de ne pas avoir encore eu d'appelle pour la greffe . J'ai peur qu'elle arrive trop tard.»

Dit-elle en ayant les larmes qui lui montèrent au yeux. Elle avait tellement peur de mourir. Elle était tellement heureuse présentement , elle ne voulait pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Lilianne Plourde

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   Jeu 14 Fév - 1:49

Depuis l'annonce de son cancer, Émilie avait vécu pas mal de choses, bonne et mauvaise : l'annonce de son cancer, sa séparation et le divorce avec son "mari" après 10 ans de vie commune, l'arrivée de Sybille dans sa vie, l'opération qui lui a couté un sein, ses fiançailles avec la jeune femme et sa reconstruction mammaire...

Parlons en de sa reconstruction, le chirurgien lui avait expliqué qu'elle pourrait en bénéficier mais elle avait voulu en parler avec sa compagne et c'est ce qu'elle fit. Ensembles elles décidèrent qu’Émilie aurait droit à cette opération. Et depuis qu'elle avait eu à nouveau ce sein, même s'il était en silicone, Émilie se sentait mieux, même s'il lui avait fallut du temps. Mais c'était grâce à la jeune femme si aujourd'hui elle acceptait son nouveau corps.

Aujourd'hui Sybille dormait à la maison enfin à l'appartement, la commissaire avait ouvert les yeux en premier, elle avait regardé sa compagne quelques minutes avant de sortir du lit doucement pour ne pas la réveiller. Elle alla dans la cuisine et commença à préparer un petit déjeuner de roi... Mais bien vite, Sybille se retrouva à ses cotés. Quand elle la vit elle lui sourit. Elle mit ce qu'elle avait préparé sur un plateau et ensembles, elles se dirigèrent vers le salon. Entre temps elle lui dit :


"Mon ange, tu aurais du rester au lit, je voulais te préparer le petit déjeuner et te l'apporter au lit. Enfin ce n'est pas grave tu es là, on va le prendre dans le salon Smile"

Une fois assise dans le canapé, Sybille prit place à ses cotés et se colla à elle. Elle lui sourit tendrement avant de lui faire un doux baiser sur ces lèvres. Elle regarda Sybille quand celle ci lui parla de la plage. Émilie se perdit dans ses pensées ...

La plage ! Un endroit qu'elle avait adoré auparavant puis qui finalement l'avait dégouté. Comment pouvait-elle encore aller sur la plage en maillot de bain avec un sein ? Ça lui était impossible d'y mettre un pied dans le sable. Là c'était la première fois qu'elle y retournait depuis de long mois. Mais ici elle pouvait se laisser faire car elle avait la même poitrine à gauche qu'à droite. Et personne ne saurait qu'elle avait eu un cancer du sein. Après quelques minutes de silence, elle lui dit :


"Il y à quelques mois d'ici, je t'aurais dit non mon cœur, à cause de ma poitrine avec un sein. Mais aujourd'hui je crois que je vais dire oui. Encore plus si ce n'est que pour marcher car je n'ai pas trop envie de me baigner, puis il fait trop froid..."

Elle se colla à elle, Émilie l'encercla avec ses bras, elle l'embrassa doucement. Ce qui était mieux depuis quelques semaines, c'est que Sybille pouvait faire ces traitements à domicile et Lara, Céline et Émilie veillaient à ce que tout ce passe bien Smile Mais tout le monde savait qu'elle guérirait qu'avec une greffe. Émilie avait apprit qu'elle était compatible avec elle, mais qu'avec la radiothérapie et la chimiothérapie elle ne pouvait pas lui donner. Elle s'en voulait tellement.

Sybille ouvrit la bouche, son ton de voix avait changé, elle allait pleurée... La commissaire resserra son étreinte et la berça un peu... Quand elle se mit à l'écouter, elle comprit qu'elle avait peur de ne pas avoir la greffe, qu'elle avait peur en fait de mourir. Émilie aussi avait peur, mais elle ne le cachait pas. Elle restait forte pour sa compagne. Elle lui dit :


"Mon ange, je comprends, mais ne t'inquiète pas... Il vont bientôt téléphoner... Ça va bien se passer, ils vont bientôt téléphoner... Quand j'y pense que j'aurai put te sauver et qu'à cause de mon foutu cancer, je ne peux même pas te soigner. Je m'en veux tellement si tu savais... Tu serais déjà guérie de cette maladie si je pouvais te donner mon foie, mais à cause du traitement ce n'est pas possible..."

Émilie se ressaisit, elle ne pouvait pas pleurer, elle devait être forte. La commissaire avait un fort caractère au départ, il fallait qu'elle le retrouve. Elle regarda Sybille, et l'embrassa sur le front. Elles iraient sur la plage une fois que la jeune femme serait calmée et qu'elles seraient toutes les deux habillées... Bien sur, personne ne pouvait imaginer qu'elles se feraient agressées par un homophobe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybille Héléna Dion

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 31
Localisation : Dans ma chambre d'hôpital ou a la maison avec mes mamans lors de mes congé temporaire

MessageSujet: Re: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   Ven 15 Fév - 2:09

Sybille avait froid dans le lit , elle voulait être avec sa petite amie aujourd'hui , elle voulait quitté le lit seulement pour aller se balader sur la plage avec sa petite amie. Elle regarda la jeune femme quand elle la rejoignit ...Puis elle lui dit.

« Le lit était froid sans toi...Mais j'y retourne seulement si tu viens avec moi.»

Dit-elle en lui tendant la main vers elle pour qu'elle la suive. Elle n'avait pas faim se matin . Elle avait envie de se retrouver. Elle regarda Émilie et elle lui dit...

« De toute façon je n'ai pas très faim se matin.»

Elle avait l'estomac barbouiller depuis hier soir... Elle ne voulait pas non plus rendre triste sa petite amie , parce qu'Elle ne mangeait pas se qu'elle lui avait préparer. Elle esseaira de manger un peu. Elle ne savait pas du tout si elle allait garder se qu'elle mange . Depuis une semaine elle avait toujours l'estomac fragile.

« Ma chérie , même avant a ta reconstruction tu étais toujours aussi belle mon ange .. pour moi tu es la plus belle et peut importe ce qui arriveras tu le seras toujours. »

Dit-elle avant de l'embrasser tendrement . Elle aimait vraiment sa petite copine. Au lieu d'aller a la chambre elle était aller dans le salon. Sybille avait un peu froid. Elle devait faire un peut de fièvre comme a toute les veilles de ses traitements. Elle était toujours nauséeuse , fièvreuse et fatiguer la veille de ses traitement . Elle était assise sur le divan avec sa petite amie et elle l'embrassa avant de se coucher avec elle sur le divan. Elle se blottit contre Émilie , elle cherchait le réconfort de sa petite amie. Elle ne lui avait pas dit , mais elle avait tellement peur de mourir et plus les jours passait plus elle était apeurer ... Elle avait besoin de se faire rassurer.

« Tu n'a pas a t'en vouloir , je ne t'en veux pas ce n'est pas de ta faute mon ange . Et je veux que tu arrête de t'en vouloir pour cela ce n'est pas du tout de ta faute.»

Dit-elle a la jeune femme avant de se coller plus dans les bras de la jeune femme. Puis près avoir parler pendant un long moment Sybille et Émilie s'habillèrent chaudement et sortir de l'appartement pour aller vers la plage. Elles étaient bien seule tout les deux. Elles marchaient mains dans la mains.Un momment donner Sybille s'arrêta de marche et se placa devant Émilie , elle passa ses bras autoutr du coup d'Émilie et elle l'embrassa tendrement. Puis la jeune femme se sentie tiré vers derrière et elle vit quelqu'un attrapper Émilie .

Sybille fini par crier

« Émilie.»

Mais le jeune homme qui a tirait contre lui mit sa main sur sa bouche. Et elle lutta quelque temps contre le jeune homme qui était cagoulé, mais elle ne réussit pas a se libérer. Puis finalement l'homme qui la tenait en otage Sybille s'avanca avec elle ... Il y avait deux jeune hommes qui avait plaquer la commissaire sur le sol et qui la menaçait d'un couteau maintenant. C'était dur pour la jeune femme de voir sa petite amie comme sa et de ne pas pouvoir la défendre. Elle pleurait a chaude larme et essayait de crier le nom d'Émilie , mais elle n'arriva pas . Le stress était trop fort pour elle et Sybille fit un malaise et perdit conscience quand le jeune homme taillada la cuisse de la commissaire.

Émilie criait et des passant furent alerter par les cris et ils appelèrent la police.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Lilianne Plourde

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   Mer 20 Fév - 19:00

Aujourd'hui Émilie avait prévu de faire un petit déjeuner de rêve à sa petite amie. Et de le manger au lit. Mais ses plans étaient annulés car la jeune femme la rejoint alors qu'elle faisait les derniers préparatifs. Elle lui dit alors pour la surprise, sa femme lui parla, elle l'écouta puis finit par dire en souriant doucement :

"D'accord mon ange, je viens avec toi mon cœur, je comptais revenir tu sais, vu que j'aurai bien voulu le manger au lit avec toi."

Elle lui tendit alors la main vers elle pour qu'elle la suive, Émilie la prit et la suivit. Puis elle lui dit qu'elle n'avait pas très faim. Elle regarda son plateau. Elle avait fait pas mal de tartine, du jus de fruit et du café, elle ne saurait pas manger tout, toute seule. Elle regarda alors la jeune femme et lui dit d'un ton assez triste :

"Ok mon ange, je vais remettre les tartines sous plastique pour ne pas qu'elle sèche, et les jus de fruit dans le frigo. Et je jetterais le café."

En fait Sybille avait l'estomac barbouille depuis hier soir. Émilie s'en doutait. Car elle ne mangeait pas beaucoup depuis une petite semaine. C'est alors qu'elle reprit la parole, elle parlait de sa reconstruction mammaire, puis de sa vie avant. Pour la jeune femme, avant même sa reconstruction elle était toujours aussi belle. A ses yeux, elle était toujours la plus belle, mais ce n'était pas ce qu'elle pensait. Elle lui dit :

"Arrête tu sais bien que je n'étais pas belle avant, et encore maintenant. Même si je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai la reconstruction... Je suis vieille aussi... Alors arrête de dire que je suis la plus belle et peut importe ce qu'il se passera. Je ne le serai jamais...

Elle l'embrassa doucement, mais avant d'aller dans le salon, Émilie voulu aller dans la cuisine remettre le plateau avec le petit déjeuner. Qu'elle allait jeter et mettre dans le frigo. Puis elle y alla dans le salon. Quand elle sentit la main de sa petite amie, Émilie sentait qu'elle avait chaud, mais quand elle regardait la jeune femme, elle semblait avoir froid. C'était souvent comme ça, qu'elle faisait de la température, avant un traitement. Et ça stressait tout de même la commissaire. Mais elle gardait ce qu'elle ressentait pour elle. Même si elle en parlait quelque fois en privé avec un médecin.

Elles étaient dans le canapé assises, elle l'embrassa avant de se coucher avec elle sur le divan, elle se blottit contre la commissaire, elle cherchait du réconfort Émilie le savait. En plus elle se confiait à elle. Émilie savait que c'était de sa faute. Si seulement elle n'avait pas eu ce cancer !!! Elle s'en voulait... Elle avait essayer doucement de la rassurer puis elle lui avait parler pour la greffe. Mais Sybille lui dit qu'elle n'avait pas à s'en vouloir... Qu'elle ne lui en voulait pas, que ce n'était pas de sa faute. Elle la regarda en faisant non de la tête, et lui dit :


"Mais si j'avais pu te donner mon foie, ça t'aurait sauver la vie, tu n'aurais pas peur aujourd'hui. Tes mamans n'auraient pas peur de te perdre. Elles doivent me détester pour ça... Désolée mais je ne peux pas m'arrêter de m'en vouloir pour ça. J'aurais préféré que ce soit toi qui guérisse avant moi, que l'inverse."

Elle se colla encore plus dans ses bras. Puis elles parlèrent pendant un long moment. Elles partirent ensuite s'habiller chaudement pour aller vers la plage. Elles marchèrent main dans la main. Émilie était heureuse. Sybille s'arrêta doucement et se plaça devant elle, elle passa ces bras autour de son cou et l'embrassa tendrement. La commissaire répondit à son baiser. Quand soudain un homme se sentit tiré en arrière... Émilie fut surprise mais elle réagit assez vite, elle était policière, son temps pour réagir était court. C'était elle qu'on tirait. Elle entendit Sybille crier, elle voulut lui répondre mais l'homme plaça sa main sur sa bouche.

L'homme était cagoulée, elle lutta contre l'homme quelques instants mais il fut plus fort. Un deuxième homme arriva, lui aussi cagoulé, c'était lui qui avait tiré en arrière la jeune femme. Ils plaquèrent tous deux Émilie au sol, la menaçant d'un coté. Elle leur dit


"Vous savez ce que vous risquez à agresser un commissaire de police et une personne de son entourage. Vous risquez très gros."

Elle savait que c'était dur pour la jeune femme de la voir comme ça et de ne pas pouvoir la défendre. Mais finalement elle s'en fichait, car on la laissait tranquille. Il y avait toujours un danger, mais il était moins important. De là ou elle se trouvait, Emilie entendait Sybille pleurer, et ça lui faisait de la peine de la voir ainsi, elle cria quand Sybille perdit connaissance, mais c'était surtout à cause du coup de couteau qu'on lui donnait dans la cuisse. Elle cria tellement fort que des passants l'entendirent c'est eux qui ont appelé la police. Ils le firent devant Émilie qui rampait près de sa petite amie, les deux agresseurs se mirent à courir.

Jean Paul Boher était au commissariat, c'était un policier avec qui elle s'arrangeait bien malgré son sale caractère, il travaillait dans le bureau avec Léo un autre policier, Samia prévient que le commissaire venait d'être agresser et qu'elle se trouvait sur la plage, qu'elle était blessée. Deux minutes après avoir su ce qu'il s'était passé, ils quittèrent le commissariat et se rendit sur les lieux.

C'est Léo qui se mit à courir après les agresseurs enfin du moins à les chercher, plusieurs personnes les avait vus... Pendant que Boher et des ambulanciers étaient près des deux jeunes femmes. On s'occupait de Sybille, Jean-Paul parla avec Émilie, elle lui répondit pendant qu'il lui donna une veste pour ne pas qu'elle ait froid :


"Ils nous ont séparé, puis ils m'ont mit à terre, et m'ont tailladé la jambe. Un des deux a tiré Sybille vers l'arrière, mais ils ne lui ont pas fait mal. Elle a perdu connaissance, quand elle a vu qu'on me tailladait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybille Héléna Dion

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 31
Localisation : Dans ma chambre d'hôpital ou a la maison avec mes mamans lors de mes congé temporaire

MessageSujet: Re: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   Lun 25 Fév - 3:39

Sybille passait un si beau moment avec sa petite amie. Elle était vraiment était vraiment heureuse avec elle. Elle était coller contre Émilie. Elle avait vraiment hate par contre de recevoir son traitement. Elle savait qu'Émilie allait être un peu triste qu'elle ne mange pas beaucoup. Elle l'entendait dans sa voix. Elle regarda la jeune femme et elle lui dit.

« Mon ange il ne faut pas t'en vouloir ... Je suis pas très bien présentement, mais ne jette rien , nous mangerons plus tard. J'ai besoin pour le moment de tes bras.»

Dit-elle en se blottissant contre la jeune femme. Elle avait tellement envie de se coller et elle ne voulait qu'une seule chose était avec Émilie présentement. Elle avait les larmes qui lui venait au yeux. Elle ne savait pas , elle était a fleur de peau aujourd'hui. Elle ne savait pas du tout pourquoi. Elle regarda Émilie et elle e blottit contre elle. Avant de l'embrasser tendrement.

Pour elle Émilie était très belle, peut importe de quoi elle avait l'aire. Aujourd'hui elle avait eu une reconstruction et reprenait un peu plus confiance en elle. Mais Sybille n'avait pas arrêter de lui dire qu'elle était belle. Elle ne voulait pas qu'Émilie se dise qu'elle n'est pas belle. Car Émilie était magnifique. Elle avait de magnifique yeux bleu et elle avait un visage magnifique. Elle avait aussi un corps parfait. Mais même si elle lui disait cent fois Émilie ne l'acceptait. Elle regarda Émilie et elle lui dit.

« Tu sai je ne te l'ai jamais dit , mais le jour de ton opération , car tu es revenue du bloc je t'ai regarder dormir et je ne t'ai jamais trouver aussi belle. Tu avais l'aire si fragile en même temps si forte , c'est ce mélange entre ta force et ta fragilité que je trouve beau chez toi et qui se reflète sur ton visage. Tu as aussi des yeux magnifique mon ange.»

Elle regarde Émilie et elle se leva et elle saisit sa guitare et elle retourna s'assoir près de la jeune femme . Elle regarda Émilie et elle lui dit.

« La journée de ton Opération j'ai écrit cette chansons , mais j'ai jamais osé te la chanter.»



Elle chanta doucuement cette chanson a sa petite amie. Elle ne savait pas du tout comment sa petite allait réagir . Elle regarda Émilie et elle attendait que cette dernière répondre. Elle regarda la jeune femme et elle lui dit

« Puis tu la trouve comment cette chansons ? »

Elle avait l'envie de chanter avec ses mamans comme elle l'avait déjà fait , mais elle n'avait pas envie de faire le saut seule. Mais elle savait que sa petite amie allait lui dire un jour d'oser. Elle regarda Émilie puis après une discutions avec sa petite amie sur le fait qu'elle ne devait pas se dire que cetait de sa faute qu'elle ne lui en voulait pas de ne pas pouvoir lui donner une partie de son foie. Elle regarda Emilie et les deux jeune femmes finirent de se preparer et elle partir pour la plage.

Elle marcherent un moment avant que Sybille sarrete pour prendre la jeune femme dans ses bras et quelle l'embrasse tendrement. Juste au moment ou elle se decola un peu de la jeune femme un homme la tira derriere elle et il la tenait pour quelle regarda dautre homme sen prendre a Emilie. Elle trouvait cela vraiment dure de voir quelqu'un faire crier la jeune femme et lui faire mal. Elle perdu connaissance et elle revoyait dans sa tete les moments quelle avait vue juste avant de perdre connaissance. Elle etait encore plus bouillante que tout a lheure a la maison. Elle etait etendu sur le sol et elle reposait la comme si elle etait morte. Mais ce netait pas le cas.

Emilie saignait au niveau de la cuisse les deux jeunes gens qui les avait aggresser lui avait donner des coup de cutter au niveau des cuisses. Elle avait vraiment mal et elle devait aussi avoir peur pour sa copine. Sybille etait etendu pres de la commissaire et elle ne bougeait pas. Elle etait dans ses bras enfaite parce que la commissaire avait reussit a se trainer jusqu'a elle. Une fois la comissaire aillant parler avec Leo et Boher Sybille et elle partir pour l'hopital . Sybille fut mit sous perfusion et sous son traitement. Elle etait deshydrater et elle avait aussi une anemie importante du a sa maladie.

Emilie etait au bloc ou on lui recousait les plaies et qu'on les nettoyait comme il faut. Elles fut ramener toute les deux dans la chambre qu'elles occupaient avant le depart de Sybille. Les mamans de Sybille furent prevenue par Jean-Francois qui fouilla dans le sac de la commissaire pour trouver les numeros. Il fut au chevet de la commissaire et de Sybille quand il appela Lara et Celine. Les deux jeune femmes devaient participer a un concert benefice se soir donc elle dut reporter le concert. Elle ne voulait pas laisser Sybille seule.

Tout le monde comprenait de toute facon le concert netait pas enregistre devant publique et il etait presenter que dans un mois. Donc ils avaient le temps de seduler une autre soiree pour enregistrer le concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade en amoureuse [Émilie L. Plourde]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au Col de Jau (66) aout
» Petite balade entre Lyon et le col du Béal
» Prévention amoureuse ?
» Balade sur les collines du Jarez
» Balade du coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Live in Erasme :: Bruxelles :: Bruxelles Nord :: La mer-
Sauter vers: